Comment fonctionne le tiers-payant chez l'opticien ?

Img 20170112 132659

Le tiers payant vous dispense d'avancer le prix de votre équipement (lunettes ou lentilles de contact). Le professionnel de santé (opticien) effectue les démarches pour vous puis se fait rembourser directement par votre caisse de sécurité sociale et votre mutuelle complémentaire.

En matière d'optique, la sécurité sociale rembourse un forfait par monture et par verre. La prise en charge est de 60% d'un forfait actuellement fixé à 2,84 euros pour la monture et variable selon l'âge de l'assuré (- de 18 ans ou + de 18 ans) et la correction pour les verres (par exemple : 7,32 euros pour un verre blanc multifocal ou progressif avec une sphère de -4,00 à +4,00).

Votre complémentaire santé vous rembourse généralement sur la base d'un forfait optique. Par exemple, votre mutuelle prend en charge 150 euros pour la monture et 150 euros par verre selon le contrat que vous avez souscrit.

Nous interrogeons toujours votre mutuelle complémentaire pour la préparation de votre devis afin que vous sachiez exactement quel remboursement sera applicable.

Dans le cadre de la Couverture Maladie Universelle (CMU) ou CMU-C, c'est votre caisse d'assurance maladie qui prend en charge le montant de votre équipement dans la limite d'un montant fixé par décret.

Le tiers payant fonctionne aussi pour les lentilles de contact ou les verres teintés s'ils ont été prescrits par votre ophtalmologiste.

Avec le tiers payant, vous n'avez donc pas à avancer le prix de votre équipement et n'avez pas à vous soucier des démarches à effectuer pour le remboursement.


Optique Codet pratique le tiers payant avec la quasi-totalité des caisses d'assurance maladie et complémentaires. Nos devis comprennent toujours la part restant à votre charge si la totalité de votre équipement n'est pas couverte.

ordonnance lunettes opticien verres montures tiers-payant